Église Saint-Baudile

Noves- église Saint-Baudile

Plusieurs campagnes de constructions, à partir du XIle siècle, font de l'église Saint-Baudile un monument original composé d'art roman provençal, d'art gothique et de chapelles ornées de boiseries.

Classée au titre des Monuments Historiques.

L'église est construite à partir du XIIe siècle sur un premier bâtiment aux dimensions plus modestes. Une nef et une abside surmontée d'une coupole de style roman sont édifiées. La coupole sur trompe est une caractéristique de l'église et un témoignage du caractère épiscopal de l'édifice dont la construction est lancée par le seigneur de Noves : l'évêque d'Avignon. L'abside est décorée de colonnes ornées de chapiteaux de type corinthien. Le clocher est construit à la fin du XIIe siècle.

Au XVe siècle, suite à l'accroissement de la population dans le village, l'église est agrandie grâce à la création de deux collatéraux ornés de voûte à croisée d'ogive, une caractéristique du style gothique et de clés de voûtes ornées de blason dont le premier blason de Noves : la croix pattée des Évêques. La porte d'entrée est dirigée vers le village et le sud, une caractéristique des églises romanes de la basse vallée du Rhône permettant ainsi de se protéger du Mistral.

Au XVIIe siècle, l'édifice est équipé d'une tribune, d'une sacristie et d'une chapelle dédiée à Saint-Eloi. Au XVIII e siècle sont ajoutées deux chapelles, dédiées à Saint-Baudile et à St Roch, ornées de boiseries polychromes, de tableaux et de vitraux.

Du XIXe  et XXe siècles, 4 nouvelles chapelles sont construites donnant à l'église Saint-Baudile cette forme si particulière et sa richesse architecturale.

Tous les styles et toutes les époques sont représentés dans cet édifice.

Une richesse et une diversité que l'on retrouve dans le mobilier de l'église. Le maître autel actuel, de style baroque, en marbre polychrome, a été acquis en 1775, par Monsieur de Bournissac, membre d'une famille noble de la commune.

Un buste de Saint-Baudile en bois polychrome, reliquaire dans lequel ont été transférées en 1858, les reliques du Saint.
Cinq statues en fonte représentant : Sainte-Anne, Saint-Francois d'Assise, Saint-Antoine du désert, Saint-Blaise, Saint-Baudile sont installées dans l'église en 1877.

De nombreux vitraux ont été restaurés.

L'église est classée au titre des Monuments Historiques depuis 1921 pour la partie romane, et depuis 1997 dans son ensemble.

Les toitures, le clocher et certaines façades ont fait l'objet de plusieurs restaurations. En 1994, le clocher a été doté d'un carillon à cinq cloches, animé d'une douzaine de mélodies composées par un artiste originaire du village : Emmanuel Lautier.