Oratoires et croix

Les oratoires et croix

Plusieurs éléments du petit patrimoine : croix (dont une est classée au titre des monuments historiques) et oratoires jalonnent le territoire de Noves et des Paluds-de-Noves.

Oratoire Notre-Dame : C'est le plus ancien. Il est situé entre le Cellier de Laure et la voie de chemin de fer. C'est à cet oratoire que les Consuls signataires du Vœu de la Peste se sont arrêtés pour demander la fin de l'épidémie en 1721.
Il abrite une niche rectangulaire renfermant une statue de la Vierge avec l'enfant Jésus, œuvre de Daniel CHERESSES datée de 2001 qui a remplacé la Vierge d'origine très abimée. Sur le toit à double pente, une croix de pierre a remplacé la croix en fer forgé. Chaque année, lors de la commémoration du "Vœu de la peste", les pèlerins s'arrêtent un instant devant lieu pour prier.

Oratoire Saint-Eloi : Situé au bord de la route allant à Châteaurenard, à quelques centaines de mètres du village, cet oratoire, dont la niche est décorée d'une statue de Saint-Eloi a été érigé en 1869.
Il a été restauré en 1994, et cette année là l'Association du Patrimoine novais organise une charrette en l'honneur du Saint.
 A partir de 1995, la Confrérie de Saint-Eloi qui avait disparue depuis 1939 est recréée. Elle organise, tous les premiers dimanches de juin, la charrette de Saint-Eloi, tirée par près de 60 chevaux, devant l'oratoire, avant d'entrer dans le village accompagné de groupes locaux.

Oratoire Saint-Roch : Situé au hameau des Paluds-de-Noves, cet oratoire a été construit en 1866, en l'honneur du Saint Patron du lieu. Il est, comme celui de Saint-Eloi, l'objet de la traditionnelle charrette qui s'y rend chaque premier dimanche de septembre.

Statue de la Vierge : Cette grande statue, souvenir de mission de 1865, était à l'origine au carrefour des routes de Saint-Andiol, Mollégès et des Paluds-de-Noves. Elle est érigée aujourd'hui, au début de la route de Mollégès.

Une croix monumentale est installée en 1850, devant la chapelle Notre-Dame de Pitié, dernière station d'un chemin de croix réhabilité par la municipalité en 2015.

Croix de la Porte d'Agel :
Cette croix en fer forgée du XVIIIe siècle se situait dans l'axe de la la Porte d'Agel. Entièrement détruite en 1996, suite à un accident de la route, elle est réinstallée à l'angle de la Place Jean Jaurès.

Croix de Villargelle : Cette croix située dans un champs, cachée par des cyprès, n'a pas d'origine connue.

Croix du Mas de la Croix :
On ne connaît pas l'origine de cette croix de carrefour, placée à l'intersection de la route des Paluds et du Chemin de l'eau. Elle a donné son nom au mas à la limite duquel elle se trouve. Ce monument de pierre de taille représente un Christ en Croix Il est classé au titre des Monuments Historiques, en 1922.

Croix du cimetière :
en fer forgé, elle est érigée dans la plus ancienne partie du cimetière actuel, au pied de la falaise du rocher du Puech, lors du transfert du cimetière en mars 1837.